Les Refoulés


Ils arrivent par vague. Parfois, ils ne sont qu’une centaine d’autres fois, ils sont des milliers. Enfants, femmes, adolescents et hommes tous recouverts de poussières, ils ont été expulsé dans de gros camions de chantier, entassés aux dessus de leurs sacs de voyage, pour ceux qui ont eux le temps de récupérer quelques effets personnels, avant d’être arrêtés. De Tamanerasset vers Agadez, minimum trois jours de route à travers le désert. Ici, on les appelle les refoulés. Selon OIM, en 2017 l’Algérie a reconduit près de 7000 personnes vers le Niger. Arrivés sur le camp d’accueil au sud d’Agadez, tous s’enregistrent auprès des organisations mandatées pour le Niger. Médecins du Monde tente tant bien que mal de distribuer les reliquats de kits alimentaire et d’hygiène, en plus de l’installation de citernes d’eau et de toilettes.






Travaux récents